clé d'une maison

Mieux comprendre les normes et les labels dans la construction!

La construction est encadrée par de nombreux règlements et normes. Pas toujours faciles à appréhender pour les non spécialistes. Contrairement à une idée reçue, les normes ne s’imposent pas toutes avec la même force : les normes rendues obligatoires par la loi correspondent à la « réglementation ». D’autres normes ne sont que facultatives : le fait de les respecter peut être alors récompensé par l’attribution d’un label.

Voici les principales à connaître pour bien préparer son projet de maison saine et économe et savoir précisément de quoi l’on vous parle.

Les labels qui vous garantissent un certain niveau de performance énergétique n’intègrent pas forcément la qualité environnementale. Une maison économique, BBC (Bâtiment basse consommation) par exemple, ne rime pas avec écologique, bien que la confusion des genres soit soigneusement entretenue.

Les matériaux utilisés pour une mise en œuvre « conventionnelle », comme le parpaing ou les isolants issus de la pétrochimie, permettent de proposer des coûts bas aux particuliers, et pour le professionnel, de profiter de marges intéressantes. Quant à la santé des habitants, c’est un détail bien souvent « oublié ».

Indépendamment du mode constructif retenu, la construction d’une maison individuelle est soumise à quelques grandes réglementations. Leur objectif est de faire évoluer le parc de logements afin d’éviter des déconvenues dues aux conditions climatiques, sismiques et aux évolutions du marché énergétique.

La réglementation thermique actuelle la RT 2012

Entrée en vigueur le 1er janvier 2013 pour les maisons individuelles, cette réglementation  fixe un certain nombre de principes, en matière d’orientation, d’exposition, d’énergies renouvelables, de surfaces vitrées, d’isolation… une véritable « analyse bioclimatique » dès les premiers stades de la conception. Le niveau de performance énergétique retenu est celui défini par le label BBC-Effinergie : grâce à une meilleure conception à des techniques les plus performantes, des bâtiments mieux pensés et moins standardisés la RT 2012 permet une consommation d’énergie primaire (avant transformation et transport) en moyenne inférieure à 50 kWhep/m2/an.

Les Labels

  • Maison à énergie positive ou BEPOS (Bâtiment à Energie POSitive)

C’est un label attribué à un bâtiment qui produit plus d’énergie qu’il n’en consomme, au moyen de systèmes à énergies renouvelables en quantité suffisante pour assurer son indépendance énergétique. Ce standard deviendra la norme pour tous les logements neufs à partir de 2020.

  • Maison Passive (ou Passivhaus) ou BEPAS (Bâtiment à Energie PASsive)

C’est un label attribué à une maison qui consomme très peu d’énergie. Un bâtiment pratiquement autonome pour ses besoins en chauffage, qui se contente des apports solaires (conception bioclimatique) des apports métaboliques (habitants, machines) et d’une bonne isolation. La norme allemande « Positivhaus » implique un besoin de chauffage inférieur à 15 kwh/m2/an d’énergie finale. En pratique ces habitations utilisent un système de chauffage quelques jours par an seulement.

Les labels environnementaux reconnaissent les démarches globales et multicritères qui considèrent le bâtiment dans son ensemble, dans sa relation avec son environnement et ses utilisateurs, depuis sa conception jusqu’à sa déconstruction.

La démarche HQE

Elle vise à améliorer la qualité environnementale des bâtiments neufs et existants : des ouvrages sains et confortables dont les impacts sur l’environnement, évalués sur l’ensemble du cycle de vie, sont les plus maîtrisés possibles. C’est une démarche d’optimisation multicritères reposant sur une donnée fondamentale : un bâtiment doit avant tout répondre à un usage et assurer un cadre de vie adéquat à ses utilisateurs. La démarche HQE comprend trois volets indissociables :

  • un système de management environnemental de l’opération (SME) où le maître d’ouvrage fixe ses objectifs pour l’opération et précise le rôle des différents acteurs,
  • 14 cibles qui permettent de structurer la réponse technique, architecturale et économique aux objectifs du maître d’ouvrage (autour de quatre thèmes : l’éco-construction, l’éco-gestion, le confort et la santé),
  • des indicateurs de performance Ces trois volets constituent le référentiel générique de la démarche HQE formalisé dans trois documents normatifs : les normes NF P01-020-1 et XP P01-020-3 et le guide d’application (GA) P 01 030.

La certification HQE est un moyen pour les maîtres d’ouvrage de faire reconnaître la qualité environnementale de leur démarche et de leur réalisation par une tierce partie indépendante. La liste des organismes certificateurs est disponible sur le site de l’association HQE (http://assohqe.org/hqe/).

(Source : Association HQE)

Le label « Bâtiment biosourcé »

Il valorise les bâtiments qui intègrent des matières biosourcées. Les matériaux d’origine végétale ou animale sont utilisés dans la construction de certains bâtiments : bois, chanvre, paille, laine de mouton, plumes, liège, etc. C’est un label qui offre une image de marque de qualité au bâtiment. De plus, il contribue au développement économique local, puisque de nombreux matériaux « naturels » sont issus du territoire.

Le label d’État, officialisé en décembre 2012, comporte trois niveaux, selon la quantité de matière biosourcée incorporée au bâtiment.

Exemple : pour une maison individuelle, le taux d’incorporation de matière biosourcée, (exprimé en kg par m2 de surface de plancher), est de 42 kg/m2 pour le premier niveau, 63 kg/m2 pour le second, 84 kg/m2 pour le troisième niveau.

Le label « bâtiment biosourcé » est délivré par un organisme ayant passé une convention spéciale avec l’État et uniquement pour des opérations ayant fait l’objet d’une certification portant sur la qualité globale du bâtiment, en particulier sur sa performance énergétique et sur l’aptitude à l’usage des produits qui le composent.

Le Label « NATURE PLUS »

Un label de qualité international pour les produits de construction et de l’habitat. Il oriente tous les acteurs de la construction vers la durabilité. Les produits ayant reçu le label de qualité natureplus® sont des produits haut de gamme du point de vue de la santé, de l’environnement et de la fonctionnalité. Plus d’infos : www.natureplus.org.

Partagez cet article sur votre page Facebook ou votre compte LinkedIn

Share on facebook
Share on linkedin